Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer à le visiter signifie que vous acceptez leur utilisation.

Éducation à l'Environnement
Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...




Google
Recherche personnalisée

      Pollution de l'eau     


 


Accueil

Pages principales
Environnement
Nature : Faune, Flore
Jardinage
Pédagogie
Patrimoine
Activités
Classes vertes
La ferme pédagogique
Haut-Pays Niçois
Listes et Index
Glossaires
Multimédia
Livres
Liens
Nouveautés
Collaborations
Références
Rechercher

Page(s) de niveau supérieur
Actualité des problèmes
Epuisement des réserves
Pollutions
Protection des espèces

Page(s) de même niveau
que la page actuelle
Page d'avant
Page parente
Page d'après

Pollution de l'air
Pollution de l'eau
Pollution du sol
Pollution : les remèdes

Page(s) de niveau inférieur


 

 

 

IV. NOTRE ENVIRONNEMENT EST-IL MENACE ?
LES PERSPECTIVES D'AVENIR

III. - LES POLLUTIONS

Sujet inépuisable, pour lequel chaque journée apporte de nouveaux éléments à ajouter à des dossiers déjà si volumineux, le problème des pollutions peut être abordé avec les enfants de nos classes en envisageant dans chaque milieu, d'où viennent les pollutions, comment elles se manifestent, quelles sont leurs conséquences, quelles sont les atteintes à la qualité de la vie, puis quels sont les remèdes, les moyens de lutte, les actions à mener.

B — La pollution des eaux.

1 - La pollution des eaux douces

Qu'est-ce qu'une eau polluée ? En voici la définition adoptée à Genève en 1961 par des experts. « Un cours d'eau est considéré comme étant pollué lorsque la composition ou l'état de ses eaux sont, directement ou indirectement, modifiés du fait de l'activité de l'homme dans une mesure telle que celles-ci se prêtent moins facilement à toutes les utilisations auxquelles elles pourraient servir en leur état naturel ou à certaines d'entre elles. » Cité dans « La pollution des eaux » par René Colas, « Que sais-je ? ». n° 983, (P.U.F., p. 9)

Dans quelles conditions les eaux de surface (rivières, lacs, étangs, etc.) sont-elles polluées ?

On peut distinguer deux grands types de pollution :

— chimique,
— thermique.

La pollution chimique est provoquée par le rejet dans les rivières de matières organiques ou minérales :

— les matières organiques dégradables, qui réclament pour leur transformation, la présence d'une quantité suffisante d'oxygène : il s'agit essentiellement des eaux d'égouts urbains, des effluents des industries agricoles (laiteries, porcheries industrielles) et alimentaires, et d'une partie des eaux de papeteries et d'industries textiles ;

— les matières organiques non dégradables par les fermentations, c'est-à-dire par l'action de micro-organismes vivants. Ces substances non biodégradables (plastiques, etc.) s'accumulent, imputrescibles...

— Les matières minérales en suspension, qui se déposeront par décantation et occuperont le lit de la rivière ; elles proviennent de l'extraction des combustibles minéraux, des minerais, des matériaux de construction, des ateliers de lavage, de la transformation et du conditionnement de ces minerais ou matériaux ;

— enfin, les substances minérales dissoutes, toxiques ou désagréables.

En ce qui concerne l'origine de tous ces déchets, nous retrouvons les trois rubriques classiques :

— effluents industriels : acides, phénols, cyanures, détergents, hydrocarbures ;
— effluents agricoles : épandage excessif d'engrais, de pesticides ;
— effluents urbains : détergents, etc.

Mais quels sont les effets de ces charges polluantes ? Ils sont multiples :

— Formation de films et de mousses qui empêchent la réoxygénation de la rivière (il s'y ajoute le développement superficiel des plantes aquatiques (eutrophisation) lié à l'apport de matières organiques) ;
— Infiltrations dans les terrains : ex. essence ;
— Empoisonnement de la flore et de la faune par les toxiques ;
— Difficultés d'épuration dans les stations d'épuration biologiques en raison de l'inhibition des bactéries chargées de la réoxygénation ;
— Radioactivité des eaux du fait du développement du déversement des résidus radioactifs dangereux.

La pollution thermique intervient le plus souvent lorsque des usines rejettent des effluents à 60°, 70°, voire 80°. La destruction de la faune et de la flore est presque toujours totale.

A l'action directe de l'élévation de température s'ajoute une action indirecte : les réactions chimiques et en particulier les fermentations s'accélèrent lorsque la température s'élève, l'oxygène est utilisé dans ces fermentations et les poissons s'asphyxient dans une eau trop pauvre en oxygène.

La pollution des eaux ne se limite pas aux eaux de surface ; les nappes aquifères sont progressivement chargées de pesticides, de sels minéraux. Trop souvent elles ne pourront plus être utilisées comme sources d'eau potable.

2 - La pollution des eaux marines

Les océans ont longtemps été considérés comme le type même de la réserve inépuisable, l'exemple d'un milieu si vaste que toute pollution humaine y serait rapidement effacée... Et la « poubelle universelle » déjà, ne « digère » plus les déchets qu'on y déverse...

Finalement, toutes les eaux de ruissellement vont à la rivière, puis à la mer, où les substances toxiques continuent leurs dégâts.

Les documents sur les pollutions marines sont si nombreux, et de nouveaux faits sont hélas si fréquemment à l'ordre du jour, que nous nous limiterons à deux exemples :

— celui du Torrey Canyon (à cause de l'ampleur « historique » de la catastrophe) ;
— celui des « boues rouges » de Méditerranée (en raison de son caractère récent).

1er exemple : La marée noire du Torrey Canyon.

Avril 1967... C'est l'affaire du Torrey Canyon, ou ce que l'on a appelé « la marée noire ».

« Le Torrey Canyon, un important pétrolier de 170 000 tonnes, s'échoue le 18 mars 1967, sur les récifs des « Seven Stones ». Il contenait 119 000 tonnes de pétrole brut, qui se répandirent dans la mer en trois nappes principales et vinrent polluer les côtes britanniques, puis françaises.

Le pétrole se présentait à la mer sous trois aspects caractéristiques :

— Brut, noir et nauséabond, en larges nappes d'épaisseur variant de un à quelques centimètres : cette forme a pratiquement disparu après le 20 avril ;
— Irisations en surface, couvrant des étendues atteignant parfois trente à quarante milles marins de long ;
— Plaques de boue rouge-brun de dimensions variant de quelques dizaines de mètres de long à plusieurs centaines et même milliers de mètres, et atteignant des épaisseurs de deux à trois décimètres. »

La pollution des mers et des rivages.
(Brusson. dans « Penn ar bed ». Bulletin trimestriel de la Société pour l'étude et la protection de la nature en Bretagne, p. 80).

Divers traitements furent alors employés avec plus ou moins de succès pour se rendre maître du sinistre ; sciure de bois, ramassage à l'aide de pelles et de brouettes, de pompes, usage de précipitants et de détergents. L'Angleterre se servit sans ménagement des détergents (10 000 tonnes) ; alors, outre les effets dramatiques initiaux du déversement de pétrole, des effets secondaires néfastes surgirent sous la forme d'une destruction encore plus poussée de la flore et de la faune.

La tragédie du Torrey Canyon soulevait de nouveau le grave problème de la pollution des eaux de mer par les hydrocarbures, problème déjà posé, en fait, par tous les « dégazages » clandestins en mer des pétroliers.

L'effet biologique le plus immédiat et le plus spectaculaire concerna les oiseaux. Plusieurs centaines d'oiseaux de mer, en particulier des guillemets, ainsi que des petits pingouins et des macareux moururent. Les cormorans huppés et les grands cormorans souffrirent aussi, tandis que les goélands semblèrent éviter successivement les nappes de pétrole. Les moins sévèrement touchés parmi les oiseaux mazoutés furent soignés dans des centres de soins établis tout au long de la côte, mais beaucoup étaient si fortement mazoutés qu'ils ne purent être sauvés. La disparition de certaines espèces a été en France, évitée de justesse.

La mortalité par le mazout fût accentuée par l'emploi subséquent des détergents en mer... Ce n'est qu'après une semaine ou deux que l'on vit clairement quelles espèces étaient mortes et lesquelles auraient pu survivre à un usage limité du détergent... La plus forte mortalité par le détergent eut lieu chez les mollusques.

Les patelles furent toutes tuées sur les rochers traités... La plupart des autres gastéropodes côtiers... subirent de fortes pertes ou furent totalement éliminés... (Norman A. Holme — « Penn ar bed » ouvr. cité).

Et il en fut ainsi de bien d'autres espèces : balanes, anémones, crustacés, algues rouges et vertes, corallines, plancton, oursins furent détruits massivement.

Et il en fut de même pour de nombreuses espèces d'oiseaux de mer : pétrels, fou de bassan, cormorans huppés, tadornes, mouettes, petits pingouins, guillemots, macareux, plongeons, grèbes, etc...

L'exemple de la pollution de la mer provoquée par le naufrage du Torrey Canyon a beaucoup impressionné le grand public, mais il serait faux de croire que ce ne fut qu'un tragique accident ; en réalité, il existe une pollution permanente des eaux de la mer qui se présente sous diverses formes : pollution par les hydrocarbures, pollution bactériologique ou chimique ou atomique.

« Depuis les origines, la mer est le réceptacle naturel de tous les déchets de l'activité humaine, et jusqu'ici, grâce à ses propriétés intrinsèques, ce milieu vivant a résisté à toutes les pollutions sans grands dommages. Or, en cette seconde moitié du XXe siècle, l'activité humaine est devenue si intense et si variée, pour des raisons économiques et militaires, que la mer ne pourra plus jouer son rôle de réceptacle sans être profondément modifiée. Nous sommes à la veille d'une rupture d'équilibre si les mesures de sauvegarde de caractère international ne sont pas prises ». (Albert Lucas — « Penn ar bed » — ouv. cité).

2e exemple : L'affaire des boues rouges en Méditerranée.

Le déversement des « boues rouges » en Méditerranée a commencé en mai 1972 : après un accord donné par les autorités italiennes, à titre expérimental et pour six mois, une société italienne, installée près de Livourne, organise le rejet de ses deux à trois mille tonnes de déchets quotidiens à une vingtaine de milles du Cap Corse. Il s'agit d'une usine de production de bioxyde de titane et de vanadium. Le bioxyde de titane est utilisé par de nombreuses industries, peinture, céramique, émaux, encres, matières plastiques, produits pharmaceutiques. Le titane entre dans la composition d'aciers légers utilisés pour la fabrication des appareils supersoniques, ce qui explique son importance actuelle.

Pour obtenir la peinture, il faut du blanc de titane (bioxyde), obtenu par l'attaque de l'ilménite, minerai sableux noir, à l'acide sulfurique. Se dégagent alors des sulfates ferreux (de fer, titane, vanadium, chrome, arsenic, plomb, cadmium). On isole le bioxyde de titane par précipitation et combustion. Reste donc une masse énorme de déchets. Pour une tonne de bioxyde de titane, on rejette 4.5 tonnes d'acide sulfurique, 1,5 tonne d'oxyde de fer, 6,5 kg d'oxyde de manganèse, 3,3 kg d'anhydride de vanadium, 1,3 kg de trioxyde de chrome, des dérivés d'arsenic, de plomb et de cadmium.

L'acide sulfurique, ou vitriol, brûle toute matière vivante s'il est concentré, coagule les protides dont sont composés tous les êtres vivants, augmente l'acidité de la mer (d'où déséquilibre et mort des plantes et animaux), diffuse dans l'eau (il tue dans un rayon de 3 km autour du point de dégagement). Des décès et échouages suspects de gros cétacés ont été constatés sur les côtés corses. Le cas le plus flagrant étant celui d'un « Balenoptera physalus » de 20 mètres et 10 tonnes dont la peau semblait grillée.

Le titane et le vanadium sont des métaux rares dont une dose infime peut avoir des conséquences catastrophiques : 2 mg de titane par litre tuent le plancton végétal et 4 mg tuent le plancton animal (plancton pollué = poisson pollué = homme pollué). Le vanadium s'accumule dans l'organisme : il n'est ni détruit ni éliminé ; toute nouvelle dose ingérée s'ajoute aux précédentes. Lorsque le seuil de toxicité est dépassé, des troubles apparaissent dans la formation des globules rouges.

En dépit des protestations, l'autorisation unilatérale et en principe provisoire, est maintenue. Les personnalités les plus éminentes, des océanographes et des biologistes comme le Commandant Cousteau, Paul-Emile Victor, le docteur Bombard, ont dénoncé le danger. Le professeur Vaissière, directeur du Laboratoire de Lutte contre la pollution en mer, le docteur Aubert, directeur du Centre d'Etudes et de Recherches de Biologie et d'Océanographie médicale (C.E.R.B.O.M.) et directeur de recherches à l'I.N.S.E.R.M., ont analysé les problèmes.

Des prélèvements et de nombreux dosages ont été faits, des expériences de laboratoire sont en cours, et un rapport précis sera publié. Les possibilités d'épuration existent, sont connues et applicables... Mais si l'usine recycle ou épure ses déchets, le prix de revient du titane augmente de 15 % !

Si des règlements internationaux ne sont pas imposés d'urgence, la rentabilité à court terme dictera toujours ses lois, et le mal sera alors sans remède, les effets de la pollution deviendront irréversibles.

Mon coup de coeur
l'Oasis Bellecombe

La cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe

La cabane des sorcières dans les arbres sous la neige au réveil !

Deux super nuits passées (à 70 ans !) dans la cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe avec la surprise de la neige au réveil ! A découvrir, en compagnie de Michel votre hôte passionné, par les amoureux de la nature et de sa conservation (accueil aussi en yourte, tipi, roulotte ou votre tente)

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

 

Mes photos gratuites
Des centaines de photos libres de droits

 

Coloriages
des centaines de coloriages, dessins, gravures

 

Informations et documents
pour usages scolaires, educatifs, animation, loisirs...

 

Dessins
environnement et patrimoine

 

Timbres de France et du Monde

 

Coloriages, dessins, gravures

 



Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...
Glossaires - Recherche - Macros - Photos - Vidéos - Liens - Plan du site
Patrimoine - Haut Pays - Mercantour - Vésubie - Ferme pédagogique 

Google
Recherche personnalisée

Page d'avant Page parente Page d'après

Mes autres sites et sites amis

Galerie de photos, dessins, gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue, protection et développement d'un delta : 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Timbres de France et du monde, nombreux thèmes, pays

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

Fromage : fabrication artisanale de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Informations et documents pour usages scolaires, éducatifs, animation, loisirs...

Timbres de France et du Monde

Coloriages, dessins, gravures

Préparation médecine PACES - Cogit'up

Histoire naturelle

 

-----

Dernière mise à jour du site le 05/10/2017
Toute remarque concernant ce site peut être envoyée au Webmestre
copyright © 2001-2017
RC