Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer à le visiter signifie que vous acceptez leur utilisation.

Éducation à l'Environnement
Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...




Google
Recherche personnalisée

      Pollution de l'air     


 


Accueil

Pages principales
Environnement
Nature : Faune, Flore
Jardinage
Pédagogie
Patrimoine
Activités
Classes vertes
La ferme pédagogique
Haut-Pays Niçois
Listes et Index
Glossaires
Multimédia
Livres
Liens
Nouveautés
Collaborations
Références
Rechercher

Page(s) de niveau supérieur
Actualité des problèmes
Epuisement des réserves
Pollutions
Protection des espèces

Page(s) de même niveau
que la page actuelle
Page parente
Page d'après

Pollution de l'air
Pollution de l'eau
Pollution du sol
Pollution : les remèdes

Page(s) de niveau inférieur


 

 

Page parente | Page d'après

IV. NOTRE ENVIRONNEMENT EST-IL MENACE ?
LES PERSPECTIVES D'AVENIR

III. - LES POLLUTIONS

Sujet inépuisable, pour lequel chaque journée apporte de nouveaux éléments à ajouter à des dossiers déjà si volumineux, le problème des pollutions peut être abordé avec les enfants de nos classes en envisageant dans chaque milieu, d'où viennent les pollutions, comment elles se manifestent, quelles sont leurs conséquences, quelles sont les atteintes à la qualité de la vie, puis quels sont les remèdes, les moyens de lutte, les actions à mener.

A — La pollution de l'air

1. — Modifications des caractéristiques chimiques de l'air.

La pollution atmosphérique peut être produite par :
— les fumées industrielles ;
— les combustions assurant les chauffages domestiques et urbains ;
— Les gaz d'échappement des automobiles (1) et de tous les moteurs ;
— Le brûlage des déchets en dehors des installations prévues à cet effet ;
— L'envol sous l'effet du vent de produits entreposés sans précautions particulières.

Ces différentes sources de pollution envoient dans l'atmosphère des poussières et des gaz plus ou moins dangereux.

Les poussières diverses, particules de carbone non brûlées, germes vivants (microbes, spores de moisissure, etc.) peuvent s'accumuler au-dessus de certaines villes et former ainsi une sorte de calotte grise flottant jusqu'à des altitudes variant entre 1 500 et 2 500 m et pouvant absorber une partie du rayonnement solaire (20% en été et 50% en hiver).

Les gaz modifiant la composition chimique de l'air ont parfois une odeur caractéristique (l'anhydride sulfureux a une odeur de soufre brûlé ; l'hydrogène sulfuré, une odeur d'œufs pourris, etc.). Par contre, d'autres gaz dangereux sont tout à fait inodores. C'est le cas de l'oxyde de carbone, qui forme avec l'hémoglobine une combinaison stable empêchant ainsi les globules rouges d'accomplir leur fonction de transporteurs d'oxygène et provoquant de ce fait l'asphyxie. Le « smog », mélange de brouillard naturel et de fumées toxiques, a fait à Londres du 5 au 9 décembre 1962, 4 000 victimes.

Les conséquences de la pollution atmosphérique sur la santé des habitants des villes sont bien connues des médecins. Elles résultent de l'action directe des gaz toxiques sur l'organisme, de la lente accumulation de poussières dans les poumons, enfin du déficit d'insolation précédemment évoqué.

La haute atmosphère elle-même est susceptible de subir des transformations : des vols supersoniques fréquents pourraient y modifier dangereusement la couche d'ozone située à 25 km et qui, en absorbant les rayons ultraviolets, joue un rôle très important pour l'équilibre climatique de la planète.

Si l'air subit, comme nous venons de le voir, de dangereuses altérations de sa composition chimique, il peut également être modifié au point de vue de ses caractéristiques physiques, et en particulier des vibrations qu'il transmet.

La pollution sonore peut donc être étudiée à propos des caractéristiques de l'air qui nous environne.

2. — La pollution sonore

La pollution sonore est plus dangereuse que ne le croient ceux qui n'en sont pas directement victimes, ou qui sont inconscients des troubles physiologiques et psychologiques dont elle est l'origine et qui se manifestent à plus ou moins longue échéance.

Les caractéristiques en décibels de l'environnement sonore peuvent être analysées par rapport aux références fournies par ce « baromètre du bruit ».

Baromètre du bruit
dBA
120
Avion sur l'aire d'envol.
110 Orchestre de musique Pop.
100 Marteau-piqueur (à 1 m)
       Moto en pleine accélération (à 7 m).
 90 Métro ancien
      Camion (à 7 m).
      Moulin à café mixer (à 60 cm).
 80 Carrefour animé.
 70 Conversation à voix forte perçue à 50 cm.
      Résidence près d'une autoroute.
 50 Conversation perçue à 3 m
      Fenêtre fermée sur rue animée.
 40 Salle de séjour calme.
 20 Bruissement de feuilles.

Qu'est-ce que le décibel ? Serait-ce, comme le croit un ingénieur humoriste (sans le savoir), l'abréviation des mots « décimalisation du Bruit en Échelle Logarithmique ? ». Point du tout, bien que l'idée soit pleine de bons sens. Le mot « décibel » signifie tout simplement dixième de Bel, mot créé en hommage au physicien Bell (connu pour être l'inventeur du téléphone et inconnu pour avoir été professeur de sourds-muets). Bell a été le premier à trouver un moyen de mesurer l'intensité des sons. Mais, depuis longtemps, les acousticiens n'utilisent plus que le dixième de son nom.

Le décibel est une unité de mesure logarithmique parce que la sensation sonore varie à peu près comme le logarithme de l'excitation physique exercée sur le tympan. Le rapport entre le son le plus faible perçu par l'oreille et le son provoquant la douleur est de plusieurs milliards. On comprend alors la remarque du physicien américain Sabine : « La millième partie d'un son fort est un son fort et seulement sa millionième partie commence à être un son faible. » De toute évidence, une échelle arithmétique ne permettrait pas de figurer une variation aussi énorme. Imaginerait-on un thermomètre gradué de 0 à plusieurs milliards de degrés ?

Seulement, étant donné que le bruit est directement mesuré en décibels par un instrument que l'on appelle le sonomètre, l'échelle logarithmique n'apparaît sur aucun graphique reproduisant les niveaux sonores. Il faudra donc se souvenir que, pour exprimer le doublement de la puissance d'un bruit, il suffit d'ajouter 3 décibels. Deux sons produisant chacun un bruit de 60 décibels totalisent 63 décibels et non pas 120, comme ce serait le cas s'il s'agissait d'une échelle arithmétique.

Pour schématiser, un niveau sonore ayant 10 décibels de plus qu'un deuxième a une puissance physique 10 fois supérieure à ce deuxième. Un niveau sonore ayant 20 décibels de plus qu'un deuxième a une puissance physique 100 fois plus grande. Réduire de 10 décibels le bruit d'une machine équivaut donc à ramener ce bruit au 1/10 de ce qu'il est actuellement. Or, subjectivement, cela donne seulement l'impression que le bruit est diminué de moitié.

Une telle constatation donne à penser sur les efforts considérables qu'il y aura à déployer si l'on veut que le public ressente une réelle amélioration de son environnement acoustique.

Malgré notre désir d'épargner au lecteur des définitions fastidieuses, il nous faut ajouter quelques explications supplémentaires. Le décibel n'est pas la seule unité qui permette de décrire un son. Il ne mesure en effet que la « quantité » de bruit. Or le bruit n'est jamais un son simple. Il est plus ou moins aigu ou grave, il est même généralement composé tout à la fois d'un ensemble de sons aigus, moyens et graves qui constituent la « qualité » du bruit et que l'on caractérise par sa fréquence en hertz (ou cycles par seconde). L'oreille humaine ne perçoit que les fréquences comprises entre 20 et 20 000 hertz. En deçà, il s'agit d'infrasons ou de vibrations, et au-delà il s'agit d'ultrasons.

Comment, d'une seule mesure globale, définir à la fois la quantité de bruit et sa qualité, compte tenu du fait que l'oreille humaine est beaucoup plus sensible aux fréquences moyennes et aiguës qu'aux fréquences graves ? Il suffit, pour cela, de doter le sonomètre d'un filtre qui affaiblira au passage les fréquences graves et qui. au contraire, maintiendra à leur valeur vraie les fréquences moyennes et aiguës. Ce filtre existe sur tout les sonomètres, et les mesures qui en résultent sont exprimées en décibels A ou, de façon abrégée, en dBA.

Pour classer les différentes sources de bruit, nous citerons le dossier « Monsieur le Maire et l'environnement » qui a été envoyé en février 1973 à tous les maires des communes de France. Si instituteurs et enfants peuvent consulter ce document à la mairie, ils y trouveront des mises au point précises et récentes.

« Les sources de bruit » sont extrêmement nombreuses et diverses. On peut les classer en quatre grandes catégories :

1 - sources mécaniques mobiles :

— avions et hélicoptères,
— véhicules routiers,
— bruits anormaux dus à une défectuosité des silencieux.
— usage sans motif de l'avertisseur sonore, ou régime excessif du moteur dans une agglomération,
— engins de chantier et travaux publics.

2 - établissements bruyants :

— établissements industriels,
— débits de boissons, cafés,
— jeux et sports.

3 - qualité acoustique des logements :

— le niveau minimum d'isolation acoustique à respecter dans les bâtiments d'habitation a été défini par l'arrêté du 14juin 1969 (J.O. du 24 juin 1969). (La règlementation a évolué depuis 1973 date de rédaction du présent document - note du webmestre)
Les plaintes relatives à un défaut d'isolation acoustique doivent être adressées à la Direction départementale de la construction. Différents laboratoires peuvent mesurer le niveau d'isolation acoustique. Se renseigner à la mairie.

4 - bruits de la rue et divers.

---

(1) 1 000 voitures circulant produisent en un seul jour : 3,2 tonnes d'oxyde de carbone à quoi viennent s'ajouter 400kg de vapeurs d'hydrocarbures et 50 à 150kg de dérivés nitrés.

Page parente | Page d'après

dernière mise à jour : 05/10/2017

Mon coup de coeur
l'Oasis Bellecombe

La cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe

La cabane des sorcières dans les arbres sous la neige au réveil !

Deux super nuits passées (à 70 ans !) dans la cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe avec la surprise de la neige au réveil ! A découvrir, en compagnie de Michel votre hôte passionné, par les amoureux de la nature et de sa conservation (accueil aussi en yourte, tipi, roulotte ou votre tente)

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

 

Mes photos gratuites
Des centaines de photos libres de droits

 

Coloriages
des centaines de coloriages, dessins, gravures

 

Informations et documents
pour usages scolaires, educatifs, animation, loisirs...

 

Dessins
environnement et patrimoine

 

Timbres de France et du Monde

 

Coloriages, dessins, gravures

 



Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...
Glossaires - Recherche - Macros - Photos - Vidéos - Liens - Plan du site
Patrimoine - Haut Pays - Mercantour - Vésubie - Ferme pédagogique 

Google
Recherche personnalisée

Page parente Page d'après

Mes autres sites et sites amis

Galerie de photos, dessins, gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue, protection et développement d'un delta : 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Timbres de France et du monde, nombreux thèmes, pays

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

Fromage : fabrication artisanale de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Informations et documents pour usages scolaires, éducatifs, animation, loisirs...

Timbres de France et du Monde

Coloriages, dessins, gravures

Préparation médecine PACES - Cogit'up

Histoire naturelle

 

-----

Dernière mise à jour du site le 05/10/2017
Toute remarque concernant ce site peut être envoyée au Webmestre
copyright © 2001-2017
RC