Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer à le visiter signifie que vous acceptez leur utilisation.

Éducation à l'Environnement
Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...




Google
Recherche personnalisée

      11-2 Biotechnologies     


 


Accueil

Pages principales
Environnement
Nature : Faune, Flore
Jardinage
Pédagogie
Patrimoine
Activités
Classes vertes
La ferme pédagogique
Haut-Pays Niçois
Listes et Index
Glossaires
Multimédia
Livres
Liens
Nouveautés
Collaborations
Références
Rechercher

Page(s) de niveau supérieur
L'enfant et l'environnement
12 questions d'actualité
100 questions
Développement durable

Page(s) de même niveau
que la page actuelle
Page d'avant
Page parente
Page d'après

Avant-propos
Préface
1-1 Pollution des eaux
1-2 Pollution des eaux
2-1 Biodiversité
2-2 Biodiversité
3-1 Effet de serre
3-2 Effet de serre
4-1 Polluants de l'air
4-2 Polluants de l'air
5-1 Déforestation
5-2 Déforestation
6-1 Désertification
6-2 Désertification
7-1 Ressources
7-2 Ressources
8-1 Urbanisation
8-2 Urbanisation
9-1 Déchets
9-2 Déchets
10-1 Energie
10-2 Energie
11-1 Biotechnologies
11-2 Biotechnologies
12-1 Développement durable
12-2 Développement durable
Postface

Page(s) de niveau inférieur


 

 

Évaluation du risque et dissémination
volontaire de plantes transgéniques :
l'expérience française

 

La biotechnologie est l'utilisation par l'homme d'organismes vivants à des fins de production de substances diverses, alimentaires ou non-alimentaires. Elle est extrêmement ancienne puisque l'on peut y ranger une grande partie de l'agriculture, la fabrication des fromages, du vin, de la bière, etc... En revanche, le génie génétique est beaucoup plus récent. Il s'agit de l'ensemble des techniques qui, tirant profit de l'universalité du code génétique, permettent de commander à des organismes vivants d'exécuter le programme génétique contenu dans un ou plusieurs gènes provenant d'un autre organisme. L'irruption des méthodes du génie génétique dans la biotechnologie en a considérablement étendu les possibilités, notamment en ce qui concerne l'amélioration des végétaux. Axel Kahn
Commission du Génie Biomoléculaire.

Axel KAHN est directeur du Laboratoire de Recherche en Génétique et Pathologie Moléculaires de l'INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale). Il est également Président de la Commission du Génie Biomoléculaire auprès du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, et de la Pêche. Rédacteur en chef de la revue "médecine/sciences" ainsi que membre du Comité Consultatif National d'Ethique et de la Commission du Génie Génétique, il enseigne et est consultant auprès de divers gouvernements

Le principe de la sélection des plantes cultivées, réalisée empiriquement depuis 10.000 ans, est de croiser des individus mâles et femelles d'une espèce donnée et, parmi les descendants, fruits de la loterie de l'hérédité, choisir les individus ayant hérité de caractères avantageux. Pour parvenir à un même résultat, le génie génétique permet aujourd'hui d'identifier directement les gènes produisant le caractère désiré et de les transférer à la variété de plantes qu'il s'agit d'améliorer. Les deux différences principales entre la sélection classique et l'amélioration des plantes par transfert de gène est que cette dernière, transgressant les barrières d'espèce, peut choisir un gène améliorateur pratiquement chez n'importe quel être vivant, qu'il s'agisse des micro-organismes, des plantes ou des animaux.

De plus, l'approche transgénique limite la modification génétique au caractère étudié alors que la sélection de ce dernier par les procédés traditionnels s'accompagne de la transmission de bien d'autres caractères héréditaires associés par le hasard de l'hérédité. Ainsi, la transgénèse est un procédé bien mieux contrôlé pour obtenir de nouvelles variétés que la sélection après croisement d'espèces parentales, permettant d'affirmer que ce procédé n'est pas, par lui-même, intrinsèquement dangereux.

La très grande diversité des transgènes (c'est à dire des gènes provenant d'organismes divers et transférés à la plante) possibles permet d'envisager la création de nombreux types de nouvelles variétés végétales. Dans certains cas, il s'agira de faciliter les pratiques culturales et d'augmenter les rendements : transfert de gènes de résistance à des herbicides, à des insectes, à des maladies diverses ; amélioration du rendement dans des conditions climatiques difficiles, ou sur des sols défavorables ; diminution de l'exigence en engrais ; création d'espèces hybrides. D'autres fois, il s'agira d'améliorer la qualité de la plante, par exemple en l'enrichissant en acides aminés essentiels ou en modifiant la teneur de certains constituants nutritifs. Les modifications pourront également tendre à améliorer l'utilisation industrielle de végétaux en augmentant la teneur des constituants à la base des biocarburants, ou en changeant la quantité et la qualité d'huiles utilisées en chimie ou en cosmétologie. Dans le futur, enfin, les plantes pourront être utilisées comme des organismes producteurs de substances n'ayant jamais eu de lien auparavant avec le monde agricole : des enzymes diverses, d'autres types de protéines à activité médicamenteuse, des matières plastiques, etc...

La puissance de la transgénèse

Ces quelques exemples montrent que la puissance de la transgénèse dépasse de loin ce que la nature peut faire par elle-même et, par conséquent, ce dont on a l'expérience, ce qui justifie que soit posé, au cas par cas, le problème de la sécurité. Il est facile d'apprécier l'absence de danger d'un transgène pour la santé animale et humaine ; l'innocuité est, par exemple, évidente lorsque ce transgène provient d'une plante qui est, elle-même, très habituellement consommée. En revanche, l'absence de modification de comportement d'une plante transgénique qui pourrait l'amener à proliférer comme une mauvaise herbe dans des cultures, nécessite un examen plus attentif. C'est la raison pour laquelle, au niveau international, les premiers essais des plantes transgéniques ont été entourés de toute une série de précautions et ont été réalisés dans des conditions permettant de tester ces paramètres. Aux Etats-Unis, plus de 2000 essais de plantes transgéniques ont été réalisés en plein champ après avoir reçu les autorisations nécessaires.

En France, la dissémination volontaire d'organismes génétiquement modifiés, selon les critères de la directive européenne 90-220, est étudiée par la Commission du Génie Biomoléculaire (CGB), une commission créée dès 1986 et légèrement remaniée en 1992, après l'adoption de la loi du 13 juillet de cette année transférant les directives européennes dans le droit français.

Les concepteurs de cette commission ont désiré l'ouvrir d'emblée à des sensibilités débordant largement le champs du strict examen scientifique des projets évalués. C'est ainsi, que la CGB comporte des représentants des entreprises, des syndicats de travailleurs, de mouvements de consommateurs et de groupes de défense de l'environnement. Sont également représentés le Parlement, le Ministère de la Santé et le Ministère de la Recherche. Globalement, un peu plus de la moitié des membres de la CGB est constitué de scientifiques réunissant les compétences essentielles à la compréhension technique des projets proposés. Ayant commencé d'évaluer les risques potentiels associés à la dissémination d'organismes génétiquement modifiés (OGM) dès 1987, la CGB a aujourd'hui donné des avis favorables à 300 dossiers, en grande majorité concernant des plantes transgéniques, faisant l'objet d'essais sur plus de 1000 sites. Cette activité place la CGB au deuxième ou troisième rang mondial (après les États-Unis et, peut-être, le Canada) quant à l'expérience des disséminations volontaires d'OGM. Cette expérience acquise par la Commission française, depuis 1986, l'a amenée a développer une "philosophie" sur l'utilisation des méthodes du génie génétique (voir "Quelques grands principes".

Les potentialités de l'amélioration des plantes par transgénèse sont très grandes, pour les pays développés comme, en principe, pour les pays en voie de développement. Pour les premiers, il s'agit de tenter de promouvoir une agriculture plus écologique (par la diminution des besoins en pesticides et produits phytosanitaires divers, voire, dans l'avenir, en engrais) et plus compétitive, d'améliorer la qualité de vie des agriculteurs et de développer de nouveaux marchés. C'est ainsi que les perspectives ouvertes d'une agriculture non "agroalimentaire", qu'il s'agisse des biocarburants, de la chimie, de la cosmétologie ou de la pharmacie, sont incontestablement attractives en un temps où l'état des marchés agricoles aboutit, dans le cadre de la politique agricole commune en Europe, à l'extension des jachères et à l'abandon progressif de l'agriculture des zones défavorisées. Pour les pays en voie de développement, l'arrivée d'espèces s'adaptant à des sols arides et résistant aux pestes, de valeur nutritive améliorée, serait sans nul doute un bienfait. Cependant, il faudrait que les conditions économiques permettent aux pays pauvres de bénéficier de ces améliorations et que ce ne soit pas là uniquement un élément supplémentaire de dépendance des pays du tiers-monde vis-à-vis des nations productrices de technologie. Dans nos pays, le succès de ces techniques dépendra de leur intérêt économique - qui les fera adopter par les agriculteurs - et de leur acceptation par les consommateurs dûment informés de la nature de ce qui est fait, des tests réalisés pour établir l'innocuité de l'approche et des buts poursuivis

Quelques grands principes du génie génétique

• La science moderne et le génie génétique doivent avoir pour but, non seulement de produire mieux et plus, mais aussi d'augmenter le niveau de sécurité.
• Il est possible de parvenir à une évaluation précise des risques potentiels liés à la dissémination d'un organisme génétiquement modifié dans l'environnement lorsque la modification est aussi limitée que possible, que sa nature est parfaitement connue et que des recherches antérieures ont permis d'éliminer tout risque détectable.
• La notion d'acceptabilité du risque est relative et dépend de l'importance pour la population des buts poursuivis par les expérimentateurs. C'est ainsi que des risques seront acceptés, en médecine, s'il s'agit de tenter de soigner une maladie sinon incurable et mortelle alors que, dans le domaine agricole, tout risque identifiable est probablement inacceptable par la population qui, dans les pays développés au moins, n'a pas de besoins et de demandes particulière en ce domaine.
• L'évaluation du risque est un processus séquentiel qui doit ramener systématiquement à la définition du mot "risque", c'est-à-dire le produit d'un niveau de danger par une probabilité. En effet, si le danger d'une expérience est nul, le risque est évidemment, lui aussi, absent, ce qui est résumé par l'interrogation "so what ?" des anglais. A l'inverse, si la conséquence théorique d'une expérience est très dangereuse mais que sa probabilité est nulle, il n'y a pas non plus de risque.
La Commission du Génie Biomoléculaire étudie donc les dangers potentiels, grâce à toutes les connaissance acquises sur le transgène, ses interactions avec la plante dans laquelle on l'a introduit et les essais antérieurs. Dans le cas où un danger théorique est identifié, la Commission s'efforce d'approcher la probabilité qu'il survienne. Une autorisation de dissémination n'est donc donnée que lorsque tout risque identifiable a pu être écarté.

dernière mise à jour : 05/10/2017

Mon coup de coeur
l'Oasis Bellecombe

La cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe

La cabane des sorcières dans les arbres sous la neige au réveil !

Deux super nuits passées (à 70 ans !) dans la cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe avec la surprise de la neige au réveil ! A découvrir, en compagnie de Michel votre hôte passionné, par les amoureux de la nature et de sa conservation (accueil aussi en yourte, tipi, roulotte ou votre tente)

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

 

Mes photos gratuites
Des centaines de photos libres de droits

 

Coloriages
des centaines de coloriages, dessins, gravures

 

Informations et documents
pour usages scolaires, educatifs, animation, loisirs...

 

Dessins
environnement et patrimoine

 

Timbres de France et du Monde

 

Coloriages, dessins, gravures

 



Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...
Glossaires - Recherche - Macros - Photos - Vidéos - Liens - Plan du site
Patrimoine - Haut Pays - Mercantour - Vésubie - Ferme pédagogique 

Google
Recherche personnalisée

Page d'avant Page parente Page d'après

Mes autres sites et sites amis

Galerie de photos, dessins, gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue, protection et développement d'un delta : 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Timbres de France et du monde, nombreux thèmes, pays

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

Fromage : fabrication artisanale de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Informations et documents pour usages scolaires, éducatifs, animation, loisirs...

Timbres de France et du Monde

Coloriages, dessins, gravures

Préparation médecine PACES - Cogit'up

Histoire naturelle

 

-----

Dernière mise à jour du site le 05/10/2017
Toute remarque concernant ce site peut être envoyée au Webmestre
copyright © 2001-2017
RC