Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer à le visiter signifie que vous acceptez leur utilisation.

Éducation à l'Environnement
Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...




Google
Recherche personnalisée

      9-1 Déchets     


 


Accueil

Pages principales
Environnement
Nature : Faune, Flore
Jardinage
Pédagogie
Patrimoine
Activités
Classes vertes
La ferme pédagogique
Haut-Pays Niçois
Listes et Index
Glossaires
Multimédia
Livres
Liens
Nouveautés
Collaborations
Références
Rechercher

Page(s) de niveau supérieur
L'enfant et l'environnement
12 questions d'actualité
100 questions
Développement durable

Page(s) de même niveau
que la page actuelle
Page d'avant
Page parente
Page d'après

Avant-propos
Préface
1-1 Pollution des eaux
1-2 Pollution des eaux
2-1 Biodiversité
2-2 Biodiversité
3-1 Effet de serre
3-2 Effet de serre
4-1 Polluants de l'air
4-2 Polluants de l'air
5-1 Déforestation
5-2 Déforestation
6-1 Désertification
6-2 Désertification
7-1 Ressources
7-2 Ressources
8-1 Urbanisation
8-2 Urbanisation
9-1 Déchets
9-2 Déchets
10-1 Energie
10-2 Energie
11-1 Biotechnologies
11-2 Biotechnologies
12-1 Développement durable
12-2 Développement durable
Postface

Page(s) de niveau inférieur


 

 

La gestion des déchets

 

Les déchets sont une production des civilisations et leur reflet. La connaissance de certaines civilisations anciennes repose même parfois sur l'analyse de restes divers : une partie des acquis de l'archéologie s'est faite à partir de l'étude des déchets des cuisines. De nos jours des spécialistes appelés rudologues analysent le contenu des poubelles et caractérisent ainsi les modes de vie de certaines catégories sociales. "Dis-moi ce que tu jettes, je te dirai qui tu es !" Christian Souchon
Université Denis Diderot, Paris et Association Didactique, Innovation et Recherche en Éducation Scientifique [D.I.R.E.S].

Christian SOUCHON, Professeur Agrégé de l'Université, ancien élève de l'École Normale Supérieure Saint-Cloud, Maître de conférences à l'Université Denis Diderot, Docteur ès-Sciences est spécialiste des problèmes de l'enseignement de la biologie et de l'éducation à l'environnement, consultant UNESCO

Au-delà de la définition officielle des Communautés Européennes qui désigne comme déchet "toute substance que le propriétaire abandonne, destine à l'abandon ou se trouve dans l'obligation de se débarrasser" ; l'étymologie du mot renvoie au verbe "déchoir". On fait ainsi référence à une substance, à un bien, à un objet qui a perdu sa valeur et qui n'est en principe plus utilisable. Plus simplement, le déchet c'est ce que l'on jette parce que devenu inutile, démodé, techniquement obsolète ou parce que c'est sale, parce que cela pourrait sentir mauvais ou encore parce qu'il s'agit d'un produit dangereux.. . S'en débarrasser, l'éliminer c'est le premier problême; cela suppose de collecter, de transporter, de stocker ou de traiter pour faire disparaître... ou encore de chercher à valoriser, en recyclant, en réutilisant.

La notion du déchet est cependant relative, elle est fonction du temps, du lieu et de la possibilité éventuelle de réutilisation... Ainsi, longtemps stockés dans les terrils sans perspective d'usage, les cailloux "stériles" extraits des mines de charbon ont servi plus tard à construire les autoroutes du Nord de la France. Les bidons, les caisses en bois, les pneus et chambres à air usagés deviennent entre les mains des artisans africains matière à fabriquer mille objets utiles. Dans les pays industrialisés, l'équivalent sont les pneus réchappés, les huiles à moteur reraffinées, mais aussi les immeubles rénovés et modernisés. Le recyclage et la valorisation font aussi voir dans les ordures de véritables mines de matières premières : les médias parlent alors de "l'or des ordures", source de possibles profits.

L'état des déchets

Actuellement les déchets représentent plutôt pour nous tous des nuisances, mais aussi des dangers et leur traitement, leur élimination ont des coûts considérables. Au-delà de simples nuisances désagréables comme l'enlaidissement des paysages par des décharges sauvages ou comme l'odeur nauséabonde du lisier de porc, répandu dans la campagne, il y a aussi de fréquentes pollutions de l'air, des sols et des eaux. Nos sacs plastiques brûlés (qui eux-mêmes font 5% du volume des déchets !) sont sources de gaz toxiques (le chlore), les bombes aérosols et les circuits réfrigérants de nos réfrigérateurs hors d'usage libèrent les fameux C.F.C destructeurs de la couche d'ozone... Le mercure des petites piles mises à la poubelle risquent, depuis le sol d'une décharge, d'empoisonner d'importantes quantités d'eau. Le lisier produit par les élevages hors sol en quantité énorme répandu sur le sol des champs dépasse alors la capacité naturelle d'absorption de ceux-ci et les "nitrates" se retrouvent dans l'eau des nappes utilisée comme eau de boisson. Après avoir servi de dépôts à divers produits complexes issus de notre chimie moderne, ou même à des produits radioactifs, des terrains restent "empoisonnés" pour de très longues périodes, avec le risque d'une contamination qui s'étend à partir des eaux de ruissellement et de percolation.

Sombre tableau ! C'est pourquoi, on essaye de limiter, de parquer, de traiter... Mais les situations sont complexes à cause des quantités croissantes de déchets produites, de la multiplicité des substances (au début des années 50, on connaissait 600 000 molécules chimiques, dont une bonne partie trouvait une application industrielle ; en 1995, on en connaît 13 millions). De plus, les producteurs de déchets sont multiples s'il s'agit de chaque citoyen, de chaque commerce, de chaque industrie de la plus petite à la plus grande, de chaque entreprise agricole... Chaque citoyen est tous les jours devant ses propres effluents et devant sa poubelle : 1 kg d'ordures par jour par personne, en France c'est beaucoup.

En outre, chacun de nous en tant que consommateur est responsable d'une petite partie de tous les autres déchets. En Allemagne, un calcul des tonnages de biens importés, dont sont soustraits les tonnages de biens exportés, laisse un surplus de vingt tonnes par habitant par année, quantité qui pèse sur l'environnement, soit comme émissions dans l'air (surtout le CO2), soit comme rejets de l'eau, soit comme déchets solides. En France, à la fin de chaque année, chaque Français est "propriétaire" de :

- un bon tiers de tonne d'ordures ménagères,

- plus de trois tonnes de déchets agricoles au sens large,

- environ 1,5 tonne de déchets inertes : gravats, terre...

- presque 1 tonne de déchets industriels et même, cette fois-ci de façon cumulée depuis l'avènement du nucléaire, d'un petit kilo de produits radioactifs, composé principalement d'uranium.

Gérer les déchets

L'essentiel des problèmes concernant les déchets se résume à quatre domaines ; il s'agit :

1) d'en prévenir la production,
2) d'en minimiser les quantités rejetées par une maîtrise des procédés,
3) de traiter ou de stocker,
4) d'en éviter les effets nocifs et aussi ceux éventuels du produit de leur traitement.

Le premier point est probablement le plus crucial : la meilleure façon de produire moins de déchets est de moins produire, de moins consommer, de produire différemment, de consommer mieux, de ne pas gaspiller... C'est l'ensemble de la société et des modes de vie qui est concerné.

Pour obtenir un objet, un produit, ou un bien quelconque il est nécessaire de disposer de matières premières, de les mettre en œuvre pour fabriquer ce qui est ensuite offert à l'utilisation du consommateur. Tout au long de ces chaînes, du début à la fin, il y a aussi productions d'emballages et de supports publicitaires, de polluants et aussi des imprévus (accidents, mauvaise qualité, surproduction agricole) qui se traduisent par la production de déchets. Plusieurs approches peuvent apparaître comme des solutions pour réduire le volume et la toxicité des déchets.

Une des premières voies serait de renoncer à des habitudes de gaspillage qui repose en grande partie sur la durée de vie courte d'objets fragiles et/ou considérés très vite comme démodés. Construire des biens durables, réparables, susceptibles d'être modifiés pour prendre en compte des apports techniques nouveaux... c'est économiser l'énergie, les matières premières et réduire le volume de déchets à traiter. Par ailleurs, réutiliser au lieu de jeter ou même de recycler est une voie allant dans le même sens : ainsi la reprise des bouteilles en verre consignées est préférable au rejet d'emballages en carton ou en aluminium et même au tri sélectif des bouteilles et à la fabrication de nouvelles bouteilles à partir de cette récupération.

Un exemple de question à se poser : faut-il acquérir une voiture de forte cylindrée, donc ayant un poids élevé et consommant beaucoup d'essence ou de fuel, pour la circulation urbaine toujours ralentie et au seul motif d'un long parcours de vacances une fois par an ?

Lors de la fabrication des biens, l'économie des matériaux, le choix de procédés non-polluants, le traitement sur place des déchets avec récupération font partie de "stratégies anti-déchets", pouvant permettre l'attribution d'un label écologique. Il en est de même de la prévision du recyclage dans la conception d'un matériel : dans l'industrie automobile, la plupart des fabricants européens conçoivent maintenant leurs véhicules, de façon -lors de la casse- à séparer les composants selon les types de matériaux qui les constituent et ainsi réutiliser ces derniers.

Les déchets, un enjeu

La façon de traiter les déchets dépend de leur valeur, de leur nature, de ce que l'on pense faire du résidu de traitement, des risques toxiques, des quantités en jeu... Il faut noter que certains déchets ne peuvent être traités mais doivent être stockés soit en raison du volume qu'ils représentent (matériaux de démolition, déchets miniers, terre, gravats...), soit parce qu'ils constituent des déchets ultimes (cendres d'incinération, déchets nucléaires...).

A l'échelle planétaire, le problème des déchets se pose pour tous les pays : les pays pauvres, moindres consommateurs produisent moins de déchets mais leur développement souhaité risque de s'accompagner d'une production accrue de déchets de plus en plus toxiques, et ceci à l'image de nos pays industrialisés. On a connu ces dernières années de nombreux exemples de "voyages" de déchets de pays riches vers des pays plus pauvres trouvant ici une source de revenu, bien dangereuse cependant. Dans certains pays industrialisés, le traitement du déchet fortement toxique, à haut risque constitue une véritable industrie.

Les déchets font partie de notre civilisation et ne se laissent guère ignorer : les pouvoirs publics doivent non seulement assurer les processus de collecte et de traitement, mais aussi promulguer les lois et règlements nécessaires et promouvoir des stratégies efficaces. En France, des plans départementaux d'élimination des déchets constituent un maillon essentiel d'un programme de maîtrise des déchets sachant que toutes les mesures prises et à venir font partie des efforts que doit consentir tout citoyen, étant consommateur, commerçant ou industriel, tout en sachant faire la relation entre déchets et mode de vie !

La voiture zéro déchets
Gestion des déchets : La voiture zéro déchets

POUR EN SAVOIR PLUS

P. Pichat.
La Gestion des Déchets. Coll. Dominos, Flammarion, Paris, 1995.

J.B. Leroy.
Les déchets leurs traitements. Coll. Que Sais-je ?, n° 1946 P.U.F., Paris, 1994.

Les déchets.
Textes et documents pour la classe, n°635, C.N.D.P., Paris, 1995.

Les déchets en chiffres.
A.D.E.M.E., Anger, Paris, 1994.

dernière mise à jour : 07/02/2017

Mon coup de coeur
l'Oasis Bellecombe

La cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe

La cabane des sorcières dans les arbres sous la neige au réveil !

Deux super nuits passées (à 70 ans !) dans la cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe avec la surprise de la neige au réveil ! A découvrir, en compagnie de Michel votre hôte passionné, par les amoureux de la nature et de sa conservation (accueil aussi en yourte, tipi, roulotte ou votre tente)

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

 

Mes photos gratuites
Des centaines de photos libres de droits

 

Coloriages
des centaines de coloriages, dessins, gravures

 

Informations et documents
pour usages scolaires, educatifs, animation, loisirs...

 

Dessins
environnement et patrimoine

 

Timbres de France et du Monde

 

Coloriages, dessins, gravures

 



Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...
Glossaires - Recherche - Macros - Photos - Vidéos - Liens - Plan du site
Patrimoine - Haut Pays - Mercantour - Vésubie - Ferme pédagogique 

Google
Recherche personnalisée

Page d'avant Page parente Page d'après

Sites amis

Galerie de photos, dessins, gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue, protection et développement d'un delta : 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Timbres de France et du monde, nombreux thèmes, pays

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

AVOCAP Cabinet d'avocat Nice et Carros

Fromage : fabrication artisanale de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Informations et documents pour usages scolaires, éducatifs, animation, loisirs...

Timbres de France et du Monde

Coloriages, dessins, gravures

Préparation médecine PACES - Cogit'up

Histoire naturelle

 

-----

Dernière mise à jour du site le 07/02/2017
Toute remarque concernant ce site peut être envoyée au Webmestre
copyright © 2001-2016
RC