Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer à le visiter signifie que vous acceptez leur utilisation.

Éducation à l'Environnement
Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...




Google
Recherche personnalisée

      12-1 Développement durable     


 


Accueil

Pages principales
Environnement
Nature : Faune, Flore
Jardinage
Pédagogie
Patrimoine
Activités
Classes vertes
La ferme pédagogique
Haut-Pays Niçois
Listes et Index
Glossaires
Multimédia
Livres
Liens
Nouveautés
Collaborations
Références
Rechercher

Page(s) de niveau supérieur
L'enfant et l'environnement
12 questions d'actualité
100 questions
Développement durable

Page(s) de même niveau
que la page actuelle
Page d'avant
Page parente
Page d'après

Avant-propos
Préface
1-1 Pollution des eaux
1-2 Pollution des eaux
2-1 Biodiversité
2-2 Biodiversité
3-1 Effet de serre
3-2 Effet de serre
4-1 Polluants de l'air
4-2 Polluants de l'air
5-1 Déforestation
5-2 Déforestation
6-1 Désertification
6-2 Désertification
7-1 Ressources
7-2 Ressources
8-1 Urbanisation
8-2 Urbanisation
9-1 Déchets
9-2 Déchets
10-1 Energie
10-2 Energie
11-1 Biotechnologies
11-2 Biotechnologies
12-1 Développement durable
12-2 Développement durable
Postface

Page(s) de niveau inférieur


 

 

Dimension interculturelle

 

Comment faire de l'association économie et écologie, culture et nature, les axes primordiaux d'un nouveau projet de société qui soit capable de donner des réponses permettant d'assumer le défi écologique contemporain ? C'est la tâche fondamentale qui nous concerne tous, en tant que membres de l'espèce humaine.

José Marin
Université de Genève

José MARIN, est Docteur en Anthropologie de l'Université de la Sorbonne. Il réalise des études et collabore à l'Académie Internationale de l'Environnement. Il travaille actuellement à l'Université de Genève.

Dès 1970, à l'initiative du Club de Rome et à la suite de la publication par le Massachusetts Institute of Technology du rapport Meadows sur les "limites de la croissance" l'hypothèse aveuglément admise d'une possibilité de croissance économique illimitée comme modèle économique et social prévalant au niveau planétaire a été remise en question. Cet effort de réflexion interdisciplinaire a entraîné une révision totale de la pensée occidentale, qui a été suivie quelques années plus tard lors de la conférence de Stockholm et du rapport Brundtland (1987), par la nécessité d'intégrer la dimension écologique dans le projet économique.

De nombreuses organisations scientifiques et des chercheurs en écologie ont décrit et expliqué, documents et statistiques précis à l'appui, la nature et le rythme de plusieurs des processus qui ébranlent les équilibres de base de notre terre : désertifications, pollutions graves dans l'atmosphère, dans les nappes phréatiques, les fleuves et les océans ; détérioration de la couche d'ozone; rejets chimiques de CO, CO2 et chlorofluorocarbone (CFC) ; déchets radioactifs non contrôlés. Ces changements ont entraîné des modifications sérieuses du niveau des ressources naturelles : énergétiques, hydrauliques, forestières, etc.

Nous avons assisté dernièrement à des catastrophes brutales, Bhopâl, Tchernobyl et les catastrophes écologiques provoquées par certaines exploitations pétrolières et minières qui sont de très bons exemples. Elles montrent comment l'humanité peine à mettre en question sa conception et ses modes de vie, sa manière de produire et de consommer.

La conférence de Rio de Janeiro sur l'avenir de notre planète (1992) a mis en question le développement irrationnel illimité fondé sur le mythe du progrès. Cependant, c'est en se basant sur ce type de progrès que les représentants de certains des pays industrialisés, se sont opposés aux accords de cette conférence concernant la protection du climat et le respect de la biodiversité biologique. Et pourtant, depuis environ un siècle, la révolution industrielle et la mécanisation à outrance, font courir un risque d'autodestruction du genre humain, par l'épuisement des ressources naturelles non renouvelables et la fabrication de déchets dangereux.

Il faut regretter ces réticences à vouloir suivre un programme capable d'intégrer les aspects fondamentaux pour imaginer un développement durable et construire des véritables réponses au défi écologique contemporain. Un aspect positif de la conférence de Rio de Janeiro a été la mise en évidence de la nécessité d'une conscience planétaire et de la nécessité d'une solidarité entre les peuples pour assumer leur défi commun et garantir la survie de notre espèce.

Rapport Homme-biosphère

Nous considérons que les rapports homme-biosphère peuvent s'expliquer au travers de la vision du monde détenue par chaque peuple. Celle-ci implique une manière de vivre, de produire et de consommer. Le rôle de la culture dans les rapports de l'homme avec la nature est le point de départ de la conception d'un développement durable qui puisse garantir la survie de l'espèce dans un cadre d'harmonie et de réciprocité avec la nature.

Les rapports homme-nature sont verticaux : Le Dieu, généralement créateur, domine l'homme, "créé à son image" et se situe à la tête de la pyramide ; vient ensuite, sans aucune interconnexion, la faune, la flore, le minéral, l'eau et l'atmosphère. De là est née certainement cette idée que l'homme peut à son gré transformer et dominer la nature, puisqu'il serait supérieur à tout, juste après Dieu.

A l'opposé, dans l'antiquité, l'homme croyait que chaque source, chaque colline possédait son propre gardien spirituel. Il en va de même pour les Indiens de l'Amérique du Nord, de la région andine et de l'Amazonie, entre autres peuples, pour qui chaque animal, chaque montagne ou fleuve, chaque plante possède une âme, un esprit : la terre est le centre autour duquel gravitent tous les éléments appartenant à un système vivant dans lequel sont reliés tous ces composants, la mère terre "marna pacha" dans la conception indigène andine, Gaïa nom de la déesse de la terre chez les grecs. On pourrait appeler cette vision du monde : biogéocentrique.

Enfin, l'imposition de la culture écrite à travers l'école moderne a marginalisé tout un ensemble de savoirs des cultures traditionnelles de la planète, transmises par la culture orale. Ce processus historique a créé de fausses oppositions entre le savoir dominant et les savoirs dominés ; entre la société traditionnelle et la modernité ; entre l'espace et le temps ; entre l'intuition et la rationalité et principalement entre la culture et la nature. Tout cela a signifié une énorme perte du patrimoine culturel de l'humanité.

Quels rapports entre culture et nature ?

Parler de développement durable ne constitue pas une légère intégration de l'aspect écologique dans le cadre de la production économique, elle implique de repenser sur les fondements essentielles de la société humaine contemporaine. Elle implique aussi un changement vital, une autre manière de vivre. Le défi écologique englobe ainsi un défi éthique, considéré comme une prise de conscience sur le respect de la nature, et à l'apprentissage d'un respect pour nous même en tant qu'espèce.

Nous devons imaginer une nouvelle approche de la solidarité et du partage du fait que nous habitons le même espace et nous naviguons sur le même bateau au delà de la perversité des intérêts de la géopolitique. Nous sommes obligés de repenser les nouvelles bases d'un projet de société planétaire qui puisse garantir notre survie et notre reproduction historique dans un cadre d'harmonie et de réciprocité avec l'environnement.

     Les forêts tropicales telles que celles de l'Amazonie jouent un rôle essentiel dans le maintien de l'équilibre physico-chimique nécessaire à la poursuite de la vie des individus sur terre. L'Amazonie peut se définir ainsi :
- elle régule le climat de la planète par l'eau et l'évaporation ; localement l'Amazonie rafraîchit l'atmosphère tropicale et alimente les rivières qui enrichissent à leur tour le sol par capillarité ;
- elle abrite plus de deux millions d'espèces d'animaux et de végétaux sur un total des cinq millions que compte notre planète ;
- elle protège aussi les sots tropicaux contre l'érosion et les inondations. Si les arbres sont abattus par centaines de millions (deux cents millions par an), la mince couche de terre végétale est alors rapidement emportée par les autres pluies torrentielles et la désertification s'ensuit après environ cinq ans.
     Selon Patrick Lavelle (1987), les microorganismes sont aussi présents dans la terre végétale qu'ils font, d'une certaine manière respirer. Ainsi la faune, la flore, les hommes font partie de cet écosystème tropical qui, lui même est englobé dans tous les autres écosystèmes différents rendant possible la vie grâce à un équilibre sans cesse remis en cause ; de même, l'écosystème tropical régule d'une manière significative les autres systèmes.
     Cependant le monde occidental ne paraît pas en être conscient car il continue de détruire le milieu en abattant les arbres de forêts tropicale et en brûlant le bois, ce qui rejette de grandes quantité de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. L'expansion des plantations de coca et l'utilisation des matières toxiques pour l'élaboration de la pâte de base nécessaire à la production de cocaïne, provoque la déforestation d'immenses espaces et la pollution du bassin amazonien. Les matières toxiques utilisées par les compagnies minières et le mercure utilisé dans les rivières par les orpailleurs contribuent à la destruction rapide de cet espace vital pour la planète.
     Selon les experts, les conséquences de la déforestation faite au nom du développement et prônée par l'expansion mondiale du capitalisme qui ne tient pas compte de l'équilibre entre croissance de l'économie et la préservation de l'environnement risque de provoquer la disparition totale des forêts tropicales en l'an 2040 (CETIM, 1990).
Les résultantes de cette catastrophe se manifesteront par une croissante fragilité de la vie sur terre ; l'appauvrissement de la diversité biologique et les destructions de diverses sociétés indigènes vivant dans ces forêts ; la multiplication des sécheresses mais aussi des inondations. Finalement un déséquilibre climatique alimenté par l'accroissement d'un réchauffement planétaire.
     A notre connaissance, jusqu'à nos jours, seuls les peuples indigènes ont su pratiquer une agriculture appropriée au maintien de l'équilibre de l'écosystème de l'Amazonie. Selon leur vision du monde, la terre représente le centre autour duquel évoluent tous les éléments vivants. Cette vision implique une conception de la vie et une manière de vivre déterminées,qui configurent un modèle de société dont tous les rapports sont basés sur la relation entre toutes les manifestations de la culture avec la nature.

POUR EN SAVOIR PLUS

Claude Auroi.
La diversité biologique, la vie en péril. Dossier de l'environnement, Société suisse pour la protection de l'environnement, Ed. George, Genève. 1992.

André M. d'Ans.
L'Amazonie péruvienne indigène. Ed. Payot, Paris, 1982.

Philippe Descola.
La selva culta, simbolismo y praxis en la ecologia de los Achuar. Colecciôn 500 anos. Ed.Abya-Yala-MLAL, Quito. 1989.

Edgar Marin, Anne Brigitte Kern.
Terre Patrie. Seuil, Paris. 1993

dernière mise à jour : 07/02/2017

Mon coup de coeur
l'Oasis Bellecombe

La cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe

La cabane des sorcières dans les arbres sous la neige au réveil !

Deux super nuits passées (à 70 ans !) dans la cabane aux sorcières dans les arbres de l'éco-site Oasis Bellecombe avec la surprise de la neige au réveil ! A découvrir, en compagnie de Michel votre hôte passionné, par les amoureux de la nature et de sa conservation (accueil aussi en yourte, tipi, roulotte ou votre tente)

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

 

Mes photos gratuites
Des centaines de photos libres de droits

 

Coloriages
des centaines de coloriages, dessins, gravures

 

Informations et documents
pour usages scolaires, educatifs, animation, loisirs...

 

Dessins
environnement et patrimoine

 

Timbres de France et du Monde

 

Coloriages, dessins, gravures

 



Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine...
Glossaires - Recherche - Macros - Photos - Vidéos - Liens - Plan du site
Patrimoine - Haut Pays - Mercantour - Vésubie - Ferme pédagogique 

Google
Recherche personnalisée

Page d'avant Page parente Page d'après

Sites amis

Galerie de photos, dessins, gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue, protection et développement d'un delta : 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Timbres de France et du monde, nombreux thèmes, pays

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

AVOCAP Cabinet d'avocat Nice et Carros

Fromage : fabrication artisanale de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Informations et documents pour usages scolaires, éducatifs, animation, loisirs...

Timbres de France et du Monde

Coloriages, dessins, gravures

Préparation médecine PACES - Cogit'up

Histoire naturelle

 

-----

Dernière mise à jour du site le 07/02/2017
Toute remarque concernant ce site peut être envoyée au Webmestre
copyright © 2001-2016
RC