Contes pour enfants

Des centaines de contes originaux
écrits par Valérie Bonenfant
Contes pour les enfants, leurs parents et grands-parents, les maîtres des écoles, les animateurs...
Contes sur la nature, les animaux, les plantes, les objets, les personnes, les êtres imaginaires...


 
Recherche personnalisée

 

 Les corbeilles-nuages

Retrouvez les contes pour enfants de Valérie Bonenfant
sur
contes-valerie-bonenfant.fr

 


Accueil

Nouveautés
Contes audio
CD Contes de Noël

Contes illustrés

Journal des contes

Amis des contes

Livre d'or

Plan du site

 

Précédent | Remonter | Suivant

 

 

Un conte qui rêve à une solution contre la faim dans le monde…
Des nuages voyagent dans le ciel : au Nord, des cultures riches et fournies, au Sud, le désert.
Partager les denrées, c’est ce que choisissent les nuages voyageurs, transformés pour l’occasion en généreuses corbeilles…

 

Les corbeilles-nuages dessin conte pour enfants
Les corbeilles-nuages
dessin conte pour enfants

 

Il était une fois un joli nuage dans le ciel qui s’appelait Lotus. Celui-ci faisait de beaux voyages à travers le monde, qui l’amenaient à voler au-dessus de nombreux Etats aux coutumes bien différentes les unes des autres.
-« Oh, comme c’est beau ces grandes forêts vertes ! Et comme on y respire bien au-dessus ! La chlorophylle, c’est le parfum le plus agréable de la terre ! »
Mais voilà que des vents le portaient plus au Sud, vers des pays aux grands champs cultivés.
-« Waouh, les champs de maïs ! Et là, les grands épis de blé… Les belles cultures ! Il n’y a pas à dire, l’homme est quand même doué avec la terre ! »
Il poursuivit sa route, direction le Sud. Tout était bien vert, en lignes bien rangées.
-« Tiens-tiens, on dirait que ça manque d’eau par ici… Allez, je vais verser quelques gouttes ! »
Généreusement, Lotus s’essora un peu et fit tomber une bonne pluie qui ragaillardit les jeunes pousses de carottes. Celles-ci s’en trouvèrent vivifiées. Mais le vent soufflait toujours fort vers le Sud. De plus en plus fort, même…
-« Hé là, hé là, pas si vite ! Tu nous mets le turbo, ou quoi ! Et voilà, tu as gagné : je suis tout décoiffé ! » se plaignit-il au mistral, la mèche tout ébouriffée.
Il survola rapidement les vergers couverts de fruits : des pommes, des pêches, des poires, des abricots… Et même des cerises ! Miam ! Il en aurait bien mangé quelques-unes… Mais, qu’était-il en train de dire ? Bien sûr qu’il ne pouvait pas en croquer… Sinon, cela allait lui colorer en rouge, ses belles moustaches blanches. Où avait-il donc la tête ?
Oh oh ! Voilà la mer, la belle bleue et de l’autre côté, une autre terre sur laquelle il fut bientôt rendu. Ouf, le régime de vent s’était quelque peu calmé ! Quant au soleil, ses rayons n’avaient jamais été aussi chauds ! Quel plaisir de nager dans ce grand ciel bleu, baigné de la lumière de l’astre !
Lotus s’étira langoureusement, et continua sa route tranquillement vers le Sud, porté par les courants aériens. Soudain, l’air se fit plus sec, et le nuage commença à transpirer.
-« Y a-il des choses à arroser, par ici ? » demanda-t-il, en regardant vers le bas.
Tout était jaune, sans personne, sans vie. Le désert… Puis, soudain, en regardant mieux, il aperçut ce qui ressemblait à un village d’hommes, un peu plus loin.
-« Hé ben voilà, je vais arroser leurs cultures… Elles doivent en avoir bien besoin sous cette chaleur ! »
Un peu de gymnastique dans le ciel : un, deux, trois et quatre… et Lotus transpira encore plus fort. Il fit tomber de grosses gouttes d’eau. Mais en bas, rien ne bougeait. Comme si le changement de temps n’avait eu aucun effet sur les habitants. Lotus descendit voir ce qui se passait.
Et là, il découvrit l’horreur absolue. Des hommes, des femmes, des enfants d’une maigreur terrible. Pas de ventres bedonnants, pas de fesses bien rondes, pas de joues rebondies… Rien que des corps décharnés, juste la peau sur les os.
-« Quelle horreur ! Ce n’est pas possible… Ils n’ont rien à manger ! Il faut faire quelque chose ! »
Lotus arrêta son périple, et resta coincé au-dessus du village. Il essaya d’arroser un coin de terre pour que ça pousse, mais rien ne vint. Et ces squelettes vivants qui continuaient de se déplacer… Lotus en appela au ciel, au soleil, aux autres nuages, pour leur venir en aide, mais tous étaient bien démunis face à tant de misère…
-« J’ai une idée ! » s’écria enfin Lotus, qui ne pouvait se résoudre à accepter la situation, « que tous les nuages me suivent en rangs par quatre, nous remontons vers le Nord ! »
Dès que le convoi fut prêt, ils se mirent en route. Ils remontèrent les courants, affrontèrent le violent mistral et grimpèrent jusqu’aux champs de blé.
-« Allez, on charge ! Tous en corbeilles, vite ! »
Les nuages se transformèrent en paniers géants, puis ramassèrent quelques bons épis, en contrebas.
-« Plus loin, les pommes de terre, les carottes, les endives ! »
Hop ! Les nuages faisaient leurs courses, comme une ménagère sur le marché.
-« Il manque des fruits, des vitamines bien juteuses qui vont leur redonner la santé ! »
Les corbeilles-nuages se remplirent de pommes, de pêches, de poires, d’abricots, d’amandes, de raisins, de cerises… De beaux paniers garnis de légumes et de fruits, qui donnaient envie de faire un banquet dans le ciel !
Quand ils débordèrent de victuailles, ils filèrent à nouveau vers le Sud. Ils étaient pleins et lourds, et c’était bien commode de se laisser porter par les vents ! Lotus s’accorda une fantaisie en arrivant au-dessus des palmeraies. Il cueillit quelques noix de coco qui manquaient à son plateau de fruits !
Vite, il se remit en route pour rattraper les autres paniers du ciel qui avaient pris de l’avance. Le village africain était en vue. Arrivés à hauteur, les nuages se déversèrent, façon paniers percés. Pour une fois, ce n’était pas de l’eau qu’ils faisaient tomber du ciel, mais des fruits, des légumes, et quelques ouates de nuage pour amortir leur chute au sol.
Avec ahurissement, la population découvrit ce festin qu’on lui servait. Très vite, on sortit les tams-tams, les pagnes, et on croqua, on avala, on dévora, on dégusta, on savoura… Miam ! C’était trop bon ! Les femmes dansèrent, les hommes jouèrent de la musique, et les enfants s’amusèrent… C’était merveilleux ! Dans le ciel les nuages faisaient aussi la fête : ils tortillaient du popotin, tambourinaient les effluves, s’éclataient en filaments de feux d’artifice !
Grâce à ces voyages des corbeilles-nuages, vides à l’aller, pleines au retour, les peuples africains ne connurent plus jamais la famine. Les hommes retrouvèrent un petit ventre bedonnant, les femmes des fesses bien rondes, et les enfants des joues bien rebondies, où il faisait bon faire claquer des bisous !


Créé le 18 mai 2008 par Valérie Bonenfant
 


Tous les contes

ordre alphabétique

 

Personnages

 

Contes avec animaux
Contes avec extra-terrestres
Contes avec objets
Contes avec plantes
Contes avec êtres humains
Contes avec êtres imaginaires

 

Lieux

 

Contes campagne
Contes ciel
Contes cirque
Contes désert
Contes eglise
Contes espace
Contes ferme
Contes forêt
Contes ile
Contes jardin
Contes maison
Contes marais
Contes mer
Contes montagne
Contes Provence
Contes savane
Contes village
Contes ville

 

Thèmes

 

Contes aide
Contes alimentation
Contes amitié
Contes amour
Contes amusement plaisir
Contes apparences  trompeuses
Contes argent
Contes artisanat
Contes authenticité
Contes beauté
Contes bonté compassion
Contes courage
Contes création
Contes crédulité
Contes différence
Contes découverte
Contes désobéissance
Contes enquêtes police
Contes enseignement
Contes envie
Contes evolution
Contes famille
Contes folie
Contes fête spectacle
Contes guerre
Contes hygiène
Contes imagination
Contes impatience
Contes intelligence
Contes intégration
Contes jalousie
Contes jeunesse
Contes liberté
Contes loisirs
Contes magie
Contes maladresse
Contes mode
Contes musique
Contes nature
Contes ordre
Contes orgueil
Contes originalité
Contes paix
Contes passé
Contes progrès
Contes protection environnement
Contes rencontre
Contes rêves
Contes science
Contes sensibilité
Contes solidarité
Contes solitude
Contes sport compétition
Contes superstition
Contes temps qui passe
Contes tendresse
Contes travail
Contes vie
Contes vocation
Contes voisinage
Contes voyage

 

 


© texte protégé par copyright  ---  Editeurs  et  Illustrateurs

-----

 

Envoyer un commentaire

L'auteur des contes

Copyright

 

 

Précédent Remonter Suivant

 

Haut de la page

 
Recherche personnalisée

Sites amis

 

Education  à l'environnement : faune, flore, photos, champignons

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

La Vésubie : son  riche patrimoine, son histoire

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

AVOCAP Cabinet d'avocat Nice et Carros

Fromage : fabrication de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

-----

 

Site mis à jour le 23/07/2012 CV co


Ce site est audité par Xiti et hébergé gratuitement par Free

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Haut de la page