Contes pour enfants

Des centaines de contes originaux
écrits par Valérie Bonenfant
Contes pour les enfants, leurs parents et grands-parents, les maîtres des écoles, les animateurs...
Contes sur la nature, les animaux, les plantes, les objets, les personnes, les êtres imaginaires...


 
Recherche personnalisée

 

 La puce Léonie

Retrouvez les contes pour enfants de Valérie Bonenfant
sur
contes-valerie-bonenfant.fr

 


Accueil

Nouveautés
Contes audio
CD Contes de Noël

Contes illustrés

Journal des contes

Amis des contes

Livre d'or

Plan du site

 

Précédent | Remonter | Suivant

 

 

Un saut de puce gigantesque qui amène Léonie sur la lune !
Celle-ci cherche le croissant si souvent observé depuis la terre.
Elle ne va pas le trouver, mais fera, par contre, d’autres rencontres…

La puce Léonie dessin conte pour enfants
La puce Léonie
dessin conte pour enfants

Il était une fois une puce du nom de Léonie, dont le rêve depuis toujours était d’aller sur la lune. Elle s’entraînait depuis toute petite à faire des bonds en espérant qu’elle arriverait un jour à atteindre l’astre qui lui plaisait tant.
Ce qu’elle préférait, c’était quand la lune était en forme de croissant. Que ça devait être agréable d’être confortablement installée, comme dans un hamac, au milieu des étoiles…
Elle bondissait, de plus en plus haut, de plus en plus loin.
Un jour, elle réussit même à atteindre un nuage… Le but n’était plus très loin, elle le sentait.
Un soir, alors que la lune s’apprêtait à briller dans le ciel, en arborant un beau croissant, Léonie tenta le tout pour le tout. Elle allait y arriver, elle en était sûre.
Un, deux, trois, elle courut très vite pour prendre un maximum d’élan et sauta. Elle fut propulsée dans le ciel à toute vitesse. Elle perça un nuage qui eut une fuite et se vida alors de son eau en faisant de la pluie.
Puis, elle arriva dans le grand ciel noir. Elle ne se laissa pas distraire et garda son cap.
La lune grossissait de plus en plus, elle approchait.
Bientôt, Léonie distingua le sol lunaire, et elle se prépara à l’atterrissage. Elle sortit son mini-parachute accroché à son dos, et tomba doucement, sur un rocher en hauteur.
Elle regarda autour d’elle. Blanc, c’était tout blanc. Certes, il y avait bien quelques reliefs, des trous par ci par là, quelques rochers émergeant comme celui sur lequel elle se trouvait, mais rien de vraiment extraordinaire.
Où était donc la belle lumière dorée qu’elle voyait depuis la terre ? Et le croissant ? A priori, ce n’était pas par là.
Elle décida donc de partir à la recherche du croissant, et sans trop tarder, parce-qu’elle savait qu’il ne durait pas, et qu’après, la lune redevenait ronde.
Mais quelle direction prendre ? Elle voulut alors demander son chemin à un habitant des lieux. Elle tomba sur Crisp, un insecte lunaire aussi blanc que le sol :
-« Bonjour monsieur l’insecte lunaire. S’il vous plaît, je suis étrangère, pourriez-vous m’indiquer la direction du croissant ?
L’insecte la regarda, surpris, et ne répondit pas. Léonie dit alors :
-« Ah, c’est parce que vous ne me comprenez pas, je ne parle pas le langage de la lune, c’est cela ? Bon, ce n’est pas grave, je vais essayer de me débrouiller toute seule. »
Elle choisit alors un chemin et le suivit en se disant qu’il déboucherait bien quelque part. Mais elle marchait depuis plusieurs heures et rien ne lui apparut. Elle souffla :
-« Oh, toujours rien… En plus, il n’y a aucun panneau indicateur pour indiquer la route… Ils sont vraiment retardés ici ! »
Elle était encore en train de ronchonner quand elle tomba sur une puce lunaire.
-« Ah chouette ! Une consoeur de la lune ! Elle va sans doute pouvoir m’aider. Et elle entreprit alors de lui expliquer sa quête, en articulant bien et en faisant de grands gestes pour être sûre qu’elle se faisait bien comprendre :
-« BONJOUR, MOI LEONIE » dit-elle en se frappant la poitrine, « LE-O-NIE ».
-« MOI, ETRANGERE, VIENS DE LA TERRE ».
Et elle montra la terre qui brillait au fond de la voie lactée.
-« MOI, CHERCHER CROISSANT DE LUNE, CROISSANT DE LUNE . »
Et elle mima avec ses pattes la forme d’un croissant.
La puce lunaire la regarda un long moment, sans répondre.
-« Oh flûte ! Elle ne comprend rien ! C’est bien ma veine, je ne tombe que sur des bêtas sur cette planète ! »
La puce lunaire se mit alors à parler :
-« Je ne suis pas bête, et j’ai très bien compris ta question, mais il n’y a pas de croissant ici… »
-« Hein, heu, ah bon ? Mais vous devez vous tromper… Je l’ai contemplé de nombreuses années durant depuis la terre. C’est vrai qu’il ne reste pas longtemps, mais quand même, c’est étonnant que vous ne le connaissiez pas… ! »
-« Je le connais » répondit la puce lunaire, « mais ce n’est pas ce que tu crois. »
-« Ah, je ne comprends pas. »
-« Ce n’est qu’une illusion. Ce que tu vois de la terre n’est que la partie éclairée par le soleil de notre astre. En fait, celui-ci est toujours rond… »
-« Mais, mais, je l’ai vu… »
-« Oui, comme tu vois la terre toute bleue vue d’ici, et pourtant, tu ne vis pas dans un monde bleu que je sache… »
Léonie était perplexe. Oui, c’était vrai que la terre vue d’ici était d’un beau bleu profond. Quel était ce drôle de phénomène qui transformait ainsi la réalité ? Toute penaude, elle bredouilla :
-« Je suis désolée, vous devez me trouver bien stupide, avec mes questions idiotes… »
La puce lunaire la regarda gentiment et lui dit :
-« Parfois, il faut accomplir un long voyage pour trouver la clé des mystères. Cela n’a pas été inutile pour toi… Et puis, j’ai été contente de faire connaissance avec une cousine de la terre. Alors, dis-moi, qu’est-ce qu’il y a à gratter chez toi ? »
Léonie sourit et lui raconta alors ses exploits. Elles bavardèrent ainsi un long moment, en s’échangeant leurs histoires. Souvent, elles riaient. Quand vint l’heure de se séparer, ce fut deux amies qui se dirent au revoir.
-« Viens me voir quand tu le pourras ! » invita Léonie.
-« Oui, un de ces jours, promis, je prendrai la navette ! » répondit la puce lunaire.
Léonie prit alors un grand élan et plongea dans le ciel, direction la terre.
Quelques heures plus tard, elle atterrit près de chez elle. Voilà, on était quand même bien chez soi…
C’était le soir, et elle regarda le ciel, vers la lune. Celle-ci justement formait un beau croissant brillant.
Léonie y vit alors un sourire, et s’en sentit fort heureuse.

 

Créé le 1er trimestre 2004 par Valérie Bonenfant


Tous les contes

ordre alphabétique

 

Personnages

 

Contes avec animaux
Contes avec extra-terrestres
Contes avec objets
Contes avec plantes
Contes avec êtres humains
Contes avec êtres imaginaires

 

Lieux

 

Contes campagne
Contes ciel
Contes cirque
Contes désert
Contes eglise
Contes espace
Contes ferme
Contes forêt
Contes ile
Contes jardin
Contes maison
Contes marais
Contes mer
Contes montagne
Contes Provence
Contes savane
Contes village
Contes ville

 

Thèmes

 

Contes aide
Contes alimentation
Contes amitié
Contes amour
Contes amusement plaisir
Contes apparences  trompeuses
Contes argent
Contes artisanat
Contes authenticité
Contes beauté
Contes bonté compassion
Contes courage
Contes création
Contes crédulité
Contes différence
Contes découverte
Contes désobéissance
Contes enquêtes police
Contes enseignement
Contes envie
Contes evolution
Contes famille
Contes folie
Contes fête spectacle
Contes guerre
Contes hygiène
Contes imagination
Contes impatience
Contes intelligence
Contes intégration
Contes jalousie
Contes jeunesse
Contes liberté
Contes loisirs
Contes magie
Contes maladresse
Contes mode
Contes musique
Contes nature
Contes ordre
Contes orgueil
Contes originalité
Contes paix
Contes passé
Contes progrès
Contes protection environnement
Contes rencontre
Contes rêves
Contes science
Contes sensibilité
Contes solidarité
Contes solitude
Contes sport compétition
Contes superstition
Contes temps qui passe
Contes tendresse
Contes travail
Contes vie
Contes vocation
Contes voisinage
Contes voyage

 

 


© texte protégé par copyright  ---  Editeurs  et  Illustrateurs

-----

 

Envoyer un commentaire

L'auteur des contes

Copyright

 

 

Précédent Remonter Suivant

 

Haut de la page

 
Recherche personnalisée

Sites amis

 

Education  à l'environnement : faune, flore, photos, champignons

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

La Vésubie : son  riche patrimoine, son histoire

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

AVOCAP Cabinet d'avocat Nice et Carros

Fromage : fabrication de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

-----

 

Site mis à jour le 23/07/2012 CV co


Ce site est audité par Xiti et hébergé gratuitement par Free

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Haut de la page