Contes pour enfants

Des centaines de contes originaux
écrits par Valérie Bonenfant
Contes pour les enfants, leurs parents et grands-parents, les maîtres des écoles, les animateurs...
Contes sur la nature, les animaux, les plantes, les objets, les personnes, les êtres imaginaires...


 
Recherche personnalisée

 

 La fontaine du comte

Retrouvez les contes pour enfants de Valérie Bonenfant
sur
contes-valerie-bonenfant.fr

 


Accueil

Nouveautés
Contes audio
CD Contes de Noël

Contes illustrés

Journal des contes

Amis des contes

Livre d'or

Plan du site

 

Précédent | Remonter | Suivant

 

 

Un conte où l’adversité abolit les différences de classe…
Deux fontaines coulent à leur manière, l’une chez un noble, l’autre pour les villageois.
Elles se croient de natures très différentes. Mais un jour, plus d’eau… Ni chez l’une, ni chez l’autre ! Et si c’était la même source qui les alimentait ?

La fontaine du comte dessin conte pour enfants
La fontaine du comte
dessin conte pour enfants

Il était une fois une fontaine qui appartenait à un comte. Elle était installée dans l’enceinte de son château, situé au-dessus du village. Elle coulait librement et noblement, son jet élégamment courbé, fluide, sans rides éparses.
Ce n’était pas comme cette fontaine de la place du village, qui marchait à différentes allures suivant les jours, le jet postillonnant alentour, parfois crachotant et très indiscipliné. Un vulgaire tuyau en plastique servait son écoulement… Pas comme elle, où une élégante plaque de cuivre laissait filtrer son jet impeccable et distingué.
Les deux fontaines ne se parlaient pas, elles n’étaient pas du même monde. Chacune avait sa clientèle, des personnalités guindées et haut perchées pour l’une, des paysans et autres gens simples, pour l’autre.
Tous venaient puiser avec bonheur, l’eau bien fraîche. Chacune revendiquait la provenance de son eau avec fierté.
-« Mon eau est un délice, un bienfait pour la santé ! Rien ne vient salir son extraordinaire composition. C’est une eau pure, une vraie, de très haute qualité… » se vantait la fontaine du comte.
-« Mon eau à moi est saine et ragaillardissante. Elle est vive et enrichit les cultures. C’est une eau qui vient du Seigneur. Presqu’une eau naturellement bénite ! » se glorifiait la fontaine du village.
Et les adeptes de chacune des fontaines étaient chacun persuadés que leur point d’eau était celui qui offrait le plus de vertus.
Un jour, sans qu’on ne sache pourquoi, l’eau des fontaines se tarit. Cela commença par la fontaine du village. Elle commença à toussoter doucement, ce qui lui valut des observations de sa consœur du haut.
-« Quelle vulgarité ! Voilà qu’elle crache maintenant ! Non mais vraiment… Elle n’a même pas les rudiments des bonnes manières… C’est la honte des fontaines ! »
Elle s’arrêta de médire quand elle sentit à son tour, son jet devenir moins régulier. L’air de rien, elle maintint l’apparence d’un jet propre, mais avec un débit moins puissant. Tiens-tiens, voilà que l’autre en bas s’était tue tout à fait, à peine quelques gouttes qui finissaient de tomber de son tuyau…
-« Ah, elle a l’air fin, maintenant, la mémère fontaine, sans rien dans la bouche ! » se dit la fontaine du comte, en surveillant son débit malgré tout.
Mince ! Voilà que lui aussi allait en diminuant ! On n’allait quand même pas lui fermer le robinet, comme à l’autre rustaude ! Elle avait une classe à tenir… Zut ! Mince, flûte ! Qu’on se le rappelle ! Mais hélas, le jet, toujours maintenu propre et élégant, devenait de plus en plus mince.
Bientôt, à son tour, la fontaine du comte fut réduite à émettre des gouttes, qu’elle s’évertua à délivrer de manière ordonnée, toujours avec distinction. Puis, ce fut le néant. Rien chez l’une, rien chez l’autre.
Dans la même situation, les deux fontaines se valaient, aussi bien rustiques qu’élégantes… Que se passait-il donc ? Tout le monde était en alerte. C’était que, tant les villageois que les nobles ne pouvaient se passer d’eau…
Au début, chacun essaya de trouver une solution au sein de son groupe. Les villageois d’un côté, les nobles de l’autre. Tous tentaient de remédier à la pénurie d’eau, mais sans succès…
-« C’est de votre faute ! Vous avez épuisé les ressources en eau, avec vos gaspillages excessifs ! Comme si on avait besoin de nettoyer en continu les vêtements et d’astiquer sans cesse le château ! » protestèrent les villageois.
-« Que nenni ! » répondit le comte, « c’est plutôt vous qui avez exagéré en arrosant trop vos champs ! Voilà le résultat, maintenant, il n’y a plus rien ! »
Le ton monta et l’on fut à deux doigts de se taper dessus. Mais finalement, ce fut les fontaines qui empêchèrent le combat.
-« Non mais, ça suffit ! Peu importe à qui est la faute ! Nous, ce que nous voulons, c’est de l’eau pour couler… Alors, occupez-vous de nous ! Pouëtte, alors ! » râla la fontaine du village.
-« Certes, mon amie a raison ! Veuillez s’il vous plaît, revenir à la raison ! L’urgence est à trouver des solutions, pas à se battre ! » ajouta, d’un ton convaincu, la fontaine du comte.
Pris entre les paroles des deux fontaines, les gens se calmèrent et daignèrent enfin réfléchir ensemble.
-« Moi, j’ai vu l’eau, la dernière fois, en bas du village, sur le terrain d’Amédée, là où il a planté ses artichauts ! Mais après, ça plonge et je ne sais pas où ça va… » dit Vadonor, un paysan.
-« Amédée ? Vous voulez dire Amédée Delavigne ? Oh, mais alors… Ca me fait penser à ce que me disait mon grand-père… Oui, la source, elle est au bout du terrain des Delavigne ! Je m’en souviens maintenant, cela figurait sur une carte ! » s’exclama joyeusement le comte.
Vite, on alla récupérer la carte, vite, on se rendit sur les lieux. Armés chacun d’une pelle, paysan et comte creusèrent. Bigre !
C’était dur ! Il fallait aller profond… Enfin, ils débouchèrent sur une cavité ! Tout heureux, ils creusèrent avec énergie. D’autres villageois et nobles unirent leurs efforts. Enfin, on y arriva. Oui, l’eau était là, obstruée par un gros tas de terre, sans doute décroché du haut, qui avait tout bouché. On enleva tout, et miracle : l’eau se remit à couler ! Villageois et nobles s’étreignirent. Ils avaient réussi !
Bientôt, la fontaine du village se remit à couler, d’abord dans un crachotis imparfait, puis plus régulièrement. La fontaine du comte, elle aussi, put bientôt reprendre du service. On ne savait laquelle des fontaines coulait le plus joyeusement. Chacune tintait à sa manière, mais le bonheur était identique.
Plus jamais, elles ne se critiquèrent… Au contraire, elles s’apprécièrent, car elles savaient maintenant que toutes les deux avaient la même source, et donc, qu’elles étaient « sœurs d’eau ».

Créé le 20 novembre 2007 par Valérie Bonenfant


Tous les contes

ordre alphabétique

 

Personnages

 

Contes avec animaux
Contes avec extra-terrestres
Contes avec objets
Contes avec plantes
Contes avec êtres humains
Contes avec êtres imaginaires

 

Lieux

 

Contes campagne
Contes ciel
Contes cirque
Contes désert
Contes eglise
Contes espace
Contes ferme
Contes forêt
Contes ile
Contes jardin
Contes maison
Contes marais
Contes mer
Contes montagne
Contes Provence
Contes savane
Contes village
Contes ville

 

Thèmes

 

Contes aide
Contes alimentation
Contes amitié
Contes amour
Contes amusement plaisir
Contes apparences  trompeuses
Contes argent
Contes artisanat
Contes authenticité
Contes beauté
Contes bonté compassion
Contes courage
Contes création
Contes crédulité
Contes différence
Contes découverte
Contes désobéissance
Contes enquêtes police
Contes enseignement
Contes envie
Contes evolution
Contes famille
Contes folie
Contes fête spectacle
Contes guerre
Contes hygiène
Contes imagination
Contes impatience
Contes intelligence
Contes intégration
Contes jalousie
Contes jeunesse
Contes liberté
Contes loisirs
Contes magie
Contes maladresse
Contes mode
Contes musique
Contes nature
Contes ordre
Contes orgueil
Contes originalité
Contes paix
Contes passé
Contes progrès
Contes protection environnement
Contes rencontre
Contes rêves
Contes science
Contes sensibilité
Contes solidarité
Contes solitude
Contes sport compétition
Contes superstition
Contes temps qui passe
Contes tendresse
Contes travail
Contes vie
Contes vocation
Contes voisinage
Contes voyage

 

 


© texte protégé par copyright  ---  Editeurs  et  Illustrateurs

-----

 

Envoyer un commentaire

L'auteur des contes

Copyright

 

 

Précédent Remonter Suivant

 

Haut de la page

 
Recherche personnalisée

Sites amis

 

Education  à l'environnement : faune, flore, photos, champignons

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

La Camargue 50 fiches documentaires

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

La Vésubie : son  riche patrimoine, son histoire

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

AVOCAP Cabinet d'avocat Nice et Carros

Fromage : fabrication de la tomme de vaches

Matelassier : matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

-----

 

Site mis à jour le 23/07/2012 CV co


Ce site est audité par Xiti et hébergé gratuitement par Free

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Haut de la page