Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer à le visiter signifie que vous acceptez leur utilisation.

Roquebillière
Village du haut pays de Nice dans les Alpes du Sud de la France

    
 
Recherche personnalisée

Histoire

Plan du site
 

 

 

Écrit Roccabellera en 1149, Rocca billera en 1152, Rocca a Bigliera en 1672. Son nom viendrait du "Rocher des abeilles" par suite de sa situation primitive au lieu-dit Villa Vieïa, près du Caïre de Mel (Rocher du miel).

Les premiers habitants connus dans la région sont un peuple ligure dont le nom : Vésubiani fut inscrit sur le Trophée d'Auguste (La Turbie) après qu'ils aient été réduits par Rome. L'Histoire de Roquebillière va être une suite de périodes de prospérité alternant avec de nombreuses années de malheurs dus aux guerres et aux catastrophes naturelles.

En 550, invasion des Lombards qui viennent du Pô. En 566 et 614, tremblements de terre. Le village s'édifie alors au quartier actuel de la Bourgade, sur la rive droite de la Vésubie. En 733, invasion des Sarrasins. A partir de 778 Roquebillière fait partie du Comté de Vintimille. Charlemagne récompense, en lui donnant des terres, Guido Guerra, chef de guerre qui a chassé les Sarrasins. On note la construction d'un premier moulin.

En 1094, une crue de la Vésubie emporte le village à l'exception de l'église. Le lit de la rivière se trouve déplacé sur la rive droite, les habitants vont s'installer sur la rive gauche (emplacement du vieux village actuel). En peu d'années Roquebillière se développe. Au milieu du XIVème siècle, les terres seront ravagées par les troupes du comte de Tende Guillaume Lascaris et sans protecteur sérieux du côté de la Provence, Roquebillière acceptera comme les autres villages de la région niçoise, la souveraineté du duc de Savoie, en 1388 (c'est la dédition du Comté de Nice).

Le XVème siècle voit les communes de Roquebillière, Saint-Martin-Vésubie, Lantosque, Belvédère, La Bollène-Vésubie, Venanson se délimiter avec règlement sur les pâturages. Du XVIème au XVIIIème siècle, Roquebillière va subir les luttes européennes dans lesquelles s'est engagée la Savoie avec en sus, épidémie de peste, famine, tremblements de terre et crues de la Vésubie. On note en 1533 la construction de l'Eglise Saint-Michel-de-Gast. Cette église est un précieux témoin de l'art gothique méridional. Les hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem apposèrent en plusieurs endroits des croix pattées, qui firent attribuer à tort, l'église aux templiers...

Le 20 juillet 1564, un tremblement de terre détruit Roquebillière et les villages des environs. De 1691 à 1696, puis en 1706-1708, les troupes françaises de Louis XIV occupent le village. Le 22 février 1743, une crue de la Vésubie emporte une partie des habitations.

En 1744, invasion du Comté par les troupes Franco-Espagnoles - pillage - paiement de lourdes redevances. En 1764, épidémie de peste et nouvelle crue de la Vésubie en 1789. Des travaux d'endiguement sont décidés. En 1792, (nous sommes en période révolutionnaire) les troupes républicaines qui chassent les Sardes sont à Roquebillière. Elles vont lutter également contre les barbets. Le Comté de Nice est cédé à la France en 1796 et Roquebillière devient chef-lieu de canton.

roq_vieuxg.jpg (110956 octets)Lors du rattachement au Royaume de Piémont Sardaigne en 1814, le village sera puni de son attachement à la France et le cher-lieu transféré à Saint-Martin-Vésubie. 1859, terrible épidémie de typhus. 1860 : le Comté de Nice devient définitivement français. Roquebillière vote le rattachement par 503 oui et 24 abstentions. Une longue période de paix et de prospérité s'amorce. 1870, la première route qui passe par Levens atteint Roquebillière. 1871, adjudication de l'éclairage public au pétrole. 1907, Roquebillière redevient chef-lieu de canton (Roquebillière, Belvédère, La Bollène-Vésubie). 1909, la voie ferrée qu'utilisent des tramways à vapeur puis électriques est construite.

La guerre de 1914-1918 provoque une véritable saignée. 55 hommes du village sont tués. En 1922 sera inauguré le monument aux morts. 24 novembre 1926, l'éboulement.

Pendant la guerre de 1939-1945, le village paie à nouveau son tribut en jeunes hommes, soldats et résistants. Les américains y arrivent le 9 septembre 1944 et installent de l'artillerie au Plan-Gast d'où ils tireront sur l'Authion, la route de la Vésubie et la Madone des Fenestres.

La population de Roquebillière qui comptait 1862 habitants en 1838 s'élève aujourd'hui à 1636 habitants. Elle est restée, malgré l'exode rural, relativement stable.

Retour           Haut

 

   
   

Sites amis

 

Education  à l'environnement : faune, flore, photos, champignons

Education à l'environnement le Blog : photos, dessins, gravures...

Les Moyens Pays de la Région PACA : fiches pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

La ferme pédagogique de Roquebillière : accueil des groupes, classes, centres de loisirs...

Roquebillière : le  village

Haut  pays niçois : 8 vallées, 50 villages, le Mercantour

Jardinage traditionnel en Provence : légumes, fleurs, fruits, culture, soins

Jardins et jardinage expliqué par nos anciens

Proverbes et dictons : plusieurs milliers, Nature, animaux, vie rurale...

Proverbes préférés ou insolites expliqués par des auteurs classiques

Mes photos gratuites : des centaines de photos libres de droits

Galerie de photos nature : fleurs, animaux, champignons, coloriages, gravures, timbres...

Coloriages, dessins, gravures : des centaines coloriages animaux,  plantes...

Dessins : des milliers d'images, illustrations, gravures, cliparts, peintures, lithographies anciennes

Les fables de la Fontaine : toutes les fables avec illustrations

La Bible : intégrale avec définitions du vocabulaire

La Bible illustrée par Gustave Doré : 235 gravures

Chevaux Quarter Horses : élevage vente de poulains et pouliches

AVOCAP Cabinet d'avocat Nice et Carros

Préparation médecine PACES - Cogit'up Poitiers

Fromage : fabrication de la tomme de vaches

Matelassier matelas laine, fabrication, rénovation, artisan du haut pays niçois

Galeries de gravures, illustrations sur l'environnement, la nature, le patrimoine...

Informations et documents pour usages scolaires, éducatifs, animation, loisirs...

Timbres de France et du Monde

Coloriages, dessins, gravures

Histoire naturelle

 

Site mis à jour le 31/07/2016

Toute remarque concernant ce site peut-être envoyée au Webmestre
copyright © 2000-2016

Ce site est audité par Xiti